Jour 12 à L.A. Cinéma : une journée bien chargée qui finit en apothéose sur Hollywood Bd

Le brouillard nous a enveloppé durant toute la matinée de ce jeudi 21 juillet. On y voyait rien à 5 mètres. Les cinéastes qui avaient prévu de tourner sur la plage ont dû changer leurs plans et… aller en cours classique.
Je me suis rendu à Huntington Beach ce matin pour aller voir de plus près les exploits de nos surfers Chloé, Sybille et Mathieu. Nos 3 jeunes ont bien du courage car non seulement ils doivent se lever plus tôt que les autres chaque matin (6h) mais ils ont une bonne heure de trajet en bus pour se rendre à l’océan.
Bien au fait maintenant des “règles du jeu”, Mathieu s’est précipité hors du car pour obtenir une combinaison à sa taille. Beaucoup ont décidé de ne pas aller dans l’eau au vu de la température de celle-ci et du temps bien gris et froid. Les autres ont pris leur planche, y ont appliqué de la wax et se sont jetés dans le bain pendant deux heures.
Le retour s’est fait dans le calme le plus complet, presque tous ont sombré dans le sommeil. Après le déjeuner, ils se sont rendus en cours.

Pour les cinéastes, l’après-midi a été bien chargée car il a fallu donner un petit coup de fouet à leur tournage. Laura a fini dans l’eau avant que la scène de la piscine ne soit tournée (merci Marc et Louis), Mathilde s’est elle aussi baignée mais c’était son rôle qui le réclamait, Nathan s’est bien amusé à faire et refaire des dizaines de fois les mêmes scènes tout comme les figurants du jour tels Elodie et Ambroise, qui ont pu une fois leur tâche finie, profiter des pelouses du campus.

Le soir, nous sommes enfin sortis du campus ! Pour un événement “privé”. En effet, grâce à Effective Linguistiques, seuls quelques privilégiés ont eu droit à un tour à Hollywood by night. Une sortie qui nous a faits un bien fou à tous, certes trop courte mais une vraie bouffée d’oxygène. Nous avons pu humer l’atmosphère d’une des artères les plus vivantes de LA. Les nombreux piétons tous penchés vers le sol et prenant en photo quelques unes des 2400 étoiles que l’on trouve sur Hollywood Bd et Vine St.
Auparavant, à la demande de votre group leader, l’itinéraire de base à été chamboulé pour que nous prenions de la hauteur. Le mini-bus a grimpé tant bien que mal la colline menant au Griffith Observatory, à travers Vermont St. où se trouvent d’extraordinaires demeures aux charmes divers. Le soleil nous gratifiait de ses derniers rayons lorsque nous sommes parvenus sur le parvis de l’Observatoire, et nous avons profité de ces derniers instants du jour pour photographier les fameuses lettres Hollywood fièrement perchées sur un autre colline plus en hauteur.
Nous avons gravis les quelques marches qui nous ont conduits sur le toit de l’Observatoire et avons découvert une partie de l’incroyable panorama, la brume ayant déjà englouti une partie de la ville.

Après avoir respiré le grand air, nous sommes retournés dans le bus dans une ambiance surchauffée menée par Mathilde et Agathe qui ont lancé des chansons de Disney ! Pendant ce temps, Louis et Charles ont appris quelques mots de turcs, tandis que Floriane donnait des cours de Français à Natalia sa coloc brésilienne. L’excitation a encore monté d’un cran quand nous sommes arrivés sur Hollywood Bd. et que nous avons vu toutes ces enseignes lumineuses et les trottoirs grouillant de paparazzi à la recherche de leurs stars préférées. Elodie et Ambroise (running gag de ces derniers jours) ont eu le bonheur de retrouver leur idole Winnie The Pooh et de poser fièrement avec son effigie à quelques pas de sa propre étoile sur la dalle de Hollywood. Bd. Nous avons croisé des clones de Michael Jackson, Hannibal Lecter ou Cendrillon. Nous avons admiré le Kodak Theater; lieu de cérémonie des Oscars et le sublime cinéma Chinese. Il a fallu toutefois vite retourner au bus pour se rendre à Marymount College; le trajet étant assez long surtout avec le traditionnel traffic jusqu’à Downtown.

Cet instant privilégié a été considéré par tous -group leader et étudiants- comme la meilleur soirée du séjour à ce jour. Un bel instant la tête puis les pieds dans les étoiles.