Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Vendredi 18 juillet. Dernière matinée de cours pour cette semaine, qu’ils ont d’ailleurs plus appréciée.

Aujourd’hui on prend le large. Nous nous rendons à Clinton Castle à Battery Park, départ des ferries pour Liberty Island. C’est un des moments les plus attendus du séjour, cap sur la Statue de la Liberté. Julia combat son mal de mer, pendant que Paulo et Antoine jouent aux échecs durant la traversée. La fameuse statue s’approche de plus en plus quand, à l’inverse, Manhattan s’éloigne et se dévoile dans son aspect insulaire.

Le bateau arrive à quai et fait place à une foule très nombreuse sur les rives de Liberty Island. Le ciel bleu et le soleil font ressortir plus vivement encore les pans de robe de la Statue de la Liberté. Nous en faisons le tour, ce qui permet de la prendre en photo sous toutes ses coutures. Quelques rappels historiques viennent ponctuer la visite, les jeunes étant assez curieux de la ville dans laquelle ils se trouvent. Avant de quitter les lieux pour l’île voisine, un arrêt à la boutique de souvenirs s’impose. Il est temps d’affronter la foule et de patienter sagement et longuement avant de pouvoir monter à bord.

Nous avons ensuite découvert Ellis Island, récemment immortalisée par James Gray dans The Immigrant. Une exposition très bavarde (beaucoup de panneaux et beaucoup de lecture, en anglais) décourage malheureusement nos jeunes pour qui, en plus de la fatigue qui se fait plus que ressentir, l’overdose de muséen’est pas loin… Seule Sigolène, qui a étudié le sujet en cours d’italien, s’arrête sur quelques panneaux. Une fois le tour fait, personne ne s’aventure aux étages supérieurs, qui s’avèrent être bien plus intéressants… La grande salle où les immigrés devaient attendre des heures voire des jours est impressionnante et toutes les salles attenantes devoilent le quotidien de celles et ceux qui ont voulu venir vivre à New-York.

Retour sur le bateau pour revenir sur Manhattan. Cette belle journée se termine à la résidence, où certains en profitent pour faire leur lessive, d’autres du sport et d’autres du karaoké et des vidéos à gogo.

A suivre…/ To be continued