Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Dimanche 13 juillet. Après une bonne nuit de sommeil, le rendez-vous est fixé à 10h pour aller prendre le petit-déjeuner. Autant se mettre aux coutumes locales tout de suite, et nous allons prendre des donuts aux divers parfums. La pluie faisant son apparition, nous avons du les déguster dans notre résidence.

Les nuages éloignés, direction le métro. Moment peu réjouissant mais ô combien utile pour la suite de notre séjour : l’achat de la Metro Card. Ainsi, nous sommes tranquilles pour une semaine. Première approche en anglais, il faut suivre le protocole sur la machine pour obtenir son précieux sésame.

S’en suit une longue route pour relier la 96th St. au City Hall Park. La visite du Lower Manhattan que je propose, commence donc au City Hall de New York. Premiers enchantements, dans ce petit park – comme on en compte des centaines à NYC -, des petits visiteurs velus s’approchent de nous sans crainte aucune. Les écureuils ! Une bonne dizaine vient nous rendre visite. Les appareils photos sont de sortie.

De là, la promenade est ponctuée de remarques et anecdotes sur l’histoire de la ville. Juste à côté du City Hall, le Woolworth Building, bâtiment le plus haut de NYC jusqu’en 1929. On peut déjà mesurer à quel point Big Apple regorge de styles architecturaux différents, témoins de quatre siècles d’histoire.

St Paul’s Chapel semble écrasée par les grattes-ciel alentour, d’autant plus que surgit derrière elle Liberty Tower, nouvelle plus haute tour de NYC, avec 1776 pieds (en référence à l’année de l’Indépendance américaine), symbole du nouveau World Trade Center.

Financial District. Tristan et les autres découvrent Wall Street. Le New York Stock Exchange, bourse de la ville, et le Federal Hall, d’inspiration renaissance, devant lequel trône la statue de G. Washington. C’est ici même que le premier Président des Etats-Unis a prété serment.

Un peu plus au sud, Bowling Green, premier jardin public de NYC, ancien lieu de jeu de quilles (d’où le nom). Peter Minuit aurait acheté l’île de Manhattan aux Indiens sur cette place. Certains d’entre nous en profitent pour prendre la pose avec un agent du NYPD qui stationne dans le coin.

Symbole de la toute puissance de Wall Street, le taureau de bronze d’Arturo du Modica est submergé par les touristes !

Nous atteignons enfin notre but : Battery Park s’ouvre à nous, les immeubles laissant place aux arbres. Avant d’atteindre la rive, on passe devant Castle Clinton, dernier fort de Manhattan conservé. Enfin, nous pouvons apercevoir, juste à côté du quai des ferries en partance pour le large, la Statue de la Liberté et Ellis Island, comme un avant goût à ce qui nous attend dans la quinzaine à venir. Une petite pause s’impose pour profiter du moment.

Le déjeuner est pris à une heure très espagnole près de Grand Central Station.

Il est grand temps de rejoindre la résidence pour assister à la finale de la Coupe du Monde foot. Tout le groupe est présent, excepté Paul (le grand), parti faire un tour à la salle de fitness attenante. C’est accompagné de nombreux supporters de la Mannshaft (russes, italiens, français et… allemands), que nous avons vu le match et la victoire de l’Allemagne dans la Common Room de la résidence.

Pour le repas, nos jeunes ont choisi de tester les pizzas de chez Rizzo’s, puis de profiter d’une soirée calme et reposante, avant une longue et excitante semaine !

A suivre… / To be continued… !