Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Dimanche 7 juillet 2013.

En cette première vraie journée à NYC, c’est free time. Nous avons donc décidé de partir à la découverte de la ville, comme une première rencontre. Mais par où commencer ? Le choix se porte rapidement sur Central Park tout proche. Nous en profitons pour y prendre le petit-déjeuner acheté sur le chemin au Starbuck voisin. Il est 10h et la chaleur nous écrase déjà. La relative fraicheur sous les arbres reste appréciable. C’est Dimanche, le parc est donc envahi de sportifs : des centaines de joggeurs et de cyclistes ont pris d’assaut les routes intérieures. Il est même difficile d’accéder à la barrière autour du Réservoir pour y admirer la vue et prendre quelques clichés. On prend d’ores et déjà la mesure de cette ville immense. On poursuit notre chemin et on y croise l’obélisque et le Met. Il est déjà l’heure de retourner à notre hôtel car les ventres se creusent.

Courageux, nous décidons de nous rendre à un restaurant proposé par l’équipe locale… à pied. Et là, NYC nous a joué un vilain tour. Cette ville est réellement huge. Une heure de marche et nous n’avions même pas parcouru la moitié du chemin. C’en était trop, direction le métro, où nous avons pu nous munir de notre précieuse unlimited card. Mais les péripéties n’en finissent pas pour autant, il faut maintenant se familiariser avec l’underground de Big Apple. Il a été difficile de sortir à la bonne station car aucun plan n’indique à quel niveau de la rue nous allons sortir (numéro d’immeuble). Après quelques bonnes dizaines de minutes, nous trouvons enfin le restaurant. Nous y avons dégusté de salutaires salades et pizzas. Repus, nous reprenons notre route. La tête levée vers le ciel. Les buildings en imposent, nous font nous sentir si petits. Mais le spectacle de pierre, de verre et de fer qui s’offre à nos yeux est merveilleux. Et ce n’est que le début.

Direction Times Square. Là encore, nous connaissons tous déjà ce lieu. Maintes fois vu à la télé, dans de nombreux films ou séries. Mais un grand bonheur. D’autant plus, que bonne surprise, il n’y a pas tant de monde que ça. La circulation est très fluide, seuls des taxis passent. Les jeunes réclament du shopping, alors lâchons les fauves dans ce quartier où les grandes boutiques ne manquent pas. Le magasin M&M’s a notamment connu un grand succès, il est vrai que c’est assez impressionnant.
Après la verdure, les grattes ciel et les néons à gogo, je propose d’aller respirer l’air du grand large et de nous rendre à Battery Park, pour aller apercevoir et saluer la Statue de la Liberté. Cette fois, on s’y rend en métro maintenant que nous maitrisons bien le sous-sol de New-York. Comme quoi prendre ses marques n’est pas si difficile !

L’air iodé emplit alors nos narines, la vue se dégage, les immeubles laissent place au bleu de l’océan. A l’ouest, Brooklyn, Governor’s Island puis… elle est là, si loin, si proche, la Statue de la Liberté. Les appareils photos crépitent mais nous ne nous approcherons pas plus pour le moment. Nous profitons du lieu si paisible pour prendre un rafraichissement dans un café voisin à la terrasse si appréciable.
Nous sommes si proche de Wall Street qu’il nous est impossible de ne pas y jeter un œil au passage. Les rues se resserrent ce qui accentue plus encore la verticalité des bâtiments. Des barrières coupent la route, les policiers se font plus nombreux lorsque nous approchons du New York Stock Exchange et du Federal Hall.

La journée se termine dans un restaurant asiatique proche de l’hôtel. Des kilomètres dans les pattes, déjà des étoiles pleins les yeux, le séjour ne fait que commencer…!

To be continued… A suivre…