Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Dimanche 14 juillet.

En ce jour de fête nationale, un programme chargé mais reposant nous attend. Nous souhaitions nous rendre à Harlem pour assister à une messe afin d’y entendre du gospel. Mais cette idée a germé dans la tête de centaines d’autres touristes à 95%… français ! Une première église qui affiche complet nous envoie vers une deuxième où attendent pas moins de cent personnes… Nous tentons notre chance et 25 minutes après nous arrivons devant les portes du lieu de culte et l’on nous demande 10$ par tête… Nous refusons, et déçus et un peu choqués par cette attitude envers les touristes, nous reprenons notre chemin vers la 125th St. Une rapide halte dans ce secteur pour y admirer la fresque Spirit of Harlem, grande mosaïque à la gloire de la scène artistique de Harlem. J-M et moi en profitons aussi pour s’approcher de l’Appolo Theater, salle mythique de la scène noire qui a vu notamment Ella Fitzegerald y faire ses premiers pas.

Changement de décor et d’ambiance. La Fiaf (Alliance française) a bloqué la 60th St entre Lexington Av. et la 5th Av. pour y célébrer Bastille Day. Des dizaines d’exposants proposent des spécialités françaises sous les drapeaux et ballons tricolores. La foule est présente en grand nombre, des Français mais aussi beaucoup de New-Yorkais venus déguster macarons, foie gras, couscous, et Beaujolais. Nous ne faisons que traverser la rue car il est très difficile de se frayer un chemin et de profiter pleinement des activités.

On décide cette fois d’aller vers le large. On se rend à Whitehall Terminal pour y prendre le ferry pour Staten Island. La traversée est gratuite et attire de nombreux badauds. Le trajet dure 25min, le vent vient un peu nous rafraîchir dans la chaleur revenue. Une fois sur Staten Island, nous nous sommes posés et détendus sur la pelouse bordant le nord de l’île. Un long moment de relaxation à l’ombre et avec une vue splendide sur New-York.

La soirée se passe tranquillement à la résidence, au son de quelques chansons dignes des 3e mi-temps de rugby (c’est aussi ça la culture française). Demain, une nouvelle semaine commence, et les cours reprennent dès le matin.

To be continued… A suivre…