Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Bonjour.

L’après-midi de mardi fut consacrée au shopping et à la bronzette dans Central Park.

Le soir, vu la chaleur, c’est un bon gros milk-shake façon américaine (comprenez : taille XXL) qui s’imposait à nous ! Et, ici, à la nuit tombée, rien de tel que Time Square, ses néons et son incessante animation pour une petite virée.

Journée plus ou moins reposante…

Pour mercredi, après les cours, nous avions programmé la visite des fameux quartiers Chinatown, Little Italy et du très hype Soho, tous voisins et tous localisés sur l’île de Manhattan. Certains avaient profité d’un récent après-midi de quartier libre pour y faire un saut, c’est donc en comité restreint que l’excursion se fera.

Aujourd’hui, Little Italy est beaucoup moins « italienne » qu’elle ne l’était il y a quelques années et le quartier est devenu un concentré de pizzerias et de touristes mais il vaut quand même le détour. Car très folklorique.

Chinatown, lui, a pris de l’ampleur et s’est largement étendu. Il a même fortement grignoté sur le territoire italien… Ce quartier est connu pour être celui qui recense le plus grand nombre de ressortissants chinois, en occident. Et c’est vrai que le dépaysement est total; on croirait revivre le refrain de la fameuse chanson de Jaques Dutronc (pour les moins jeunes !) : « Sept cent millions de chinois; et moi, et moi, et moi (…) ».

Avant de rentrer sur Juilliard School, nous ferons une petite escale sur le World Trade Center ou du moins sur ce qu’il en reste : Ground Zero (les décombres du 11 septembre 2001). Par respect pour les victimes et n’étant pas, à mes yeux, le genre de site excitant à photographier, vous n’aurez pas “droit” à des clichés sur le WTC…

La fin de journée ? Soirée détente à tous les étages : les uns sont allés au restaurant, histoire d’approfondir l’amitié rencontrée ici avec d’autres jeunes pendant que les autres ont pris place à l’Appolo Theatre, pour la soirée « The Amateur Night ».

Lors de ce spectacle de grande qualité, des artistes méconnus du public se succèdent sur la scène du mythique théâtre et c’est le public qui vote pour désigner son favori. Le verdict se fait à l’applaudimètre…

Soirée très sympa, surtout quand on apprend que c’est lors de l’« Amateur Night » de ce même Apollo Theatre qu’ont été découverts d’illustres inconnus tels que James Brown, Stevie Wonder ou encore Michael Jackson…

Une journée où tout le monde y a trouvé son compte… Tant mieux !

(Merci Aurélie pour les photos du resto !)

Serge